D’une manière obsessionnelle, l’artiste plasticien David Mesguich parcourt différentes villes et développe une cartographie atypique, en se focalisant essentiellement sur son intérêt pour ce qui, dans l’espace urbain, sépare et divise. Il a exploré son sujet à travers l’exercice addictif du graffiti durant plus de quinze ans ; aujourd’hui c’est par des dessins et des installations monumentales in-situ qu’il se réapproprie quelques parcelles de ces territoires aseptisés.


Vernissage le 21 octobre à 17h en présence de l’artiste.